Publié par Laisser un commentaire

Un responsable des médias indonésien a déclaré que son entreprise parlait à Disney; Le fondateur de Tycoon nie



Veuillez passer à FireFox ,
       Chrome ,
       Safari ou à la dernière version de
       Internet Explorer . Merci!
Désolé, vous devez avoir au moins 19 ans pour consommer ce contenu.
JAKARTA (Reuters) – Le directeur de la branche investissement du groupe de médias indonésien Media Nusantara Citra (MNC) a déclaré Mardi, le groupe était en pourparlers avec Walt Disney Co sur un possible investissement du conglomérat américain des médias, mais le propriétaire du groupe, Hary Tanoesoedibjo, a nié avoir entamé des pourparlers.
Darma Putra, directrice de MNC Investama, a déclaré lors d'une soirée organisée par MNC intéressés à investir dans l’une des filiales du groupe.
«Espérons que nous aurons bientôt un autre investisseur (investisseur en actions). Nous sommes en pourparlers avec Disney. Si elle réussit, elle rapportera 200 millions de dollars au cours des 10 prochaines années », a déclaré Putra à un public comprenant des journalistes.
Hary Tanoesoedibjo, fondateur et président du groupe MNC, partenaire commercial du président américain Donald Trump, a déclaré qu'aucune discussion n'était en cours avec Disney. Le groupe MNC a annoncé l'année dernière qu'il construisait deux complexes hôteliers de luxe en Indonésie, qui seront gérés par une filiale de la Trump Organization.Il a déclaré par téléphone à Reuters qu'il n'y avait "clairement aucune discussion avec Disney", ajoutant qu'il le saurait puisqu'il était le "numéro".
Tanoesoedibjo a déclaré que les négociations avec Vivendi étaient en cours et que la société française envisageait désormais de prendre une participation par l'intermédiaire de sa filiale Canal Plus dans MNC Vision Networks (MVN), une filiale de MNC.
Tanoesoedibjo a également indiqué que MVN prévoyait une inscription publique pour attirer les investisseurs.
Le magnat indonésien est connu pour son style d'affaires flamboyant et a déjà déclaré qu'il était inspiré par Trump.
Disney et Vivendi n'ont pas immédiatement répondu aux demandes de commentaires.
(Reportage de Cindy Silviana; édité par Edmund Blair / Emelia Sithole-Matarise / Jane Merriman)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *