Publié par Laisser un commentaire

Roald Dahl: Du pilote et espion à Chitty Chitty Bang Bang



Charlie et la chocolaterie, les Twits, James et la pêche géante… des générations d'enfants et d'adultes ont été ravies par Roald Dahl's livres. Aujourd'hui est le jour de Roald Dahl, et ici fan de Dahl et ancien enseignant du primaire LAURA STEELE, de société de ressources pédagogiques PlanBee partage quelques faits intéressants sur l'auteur tant aimé
Roald Dahl en est un des auteurs les plus célèbres du monde. Ses livres pour enfants ont été traduits en 60 langues et se sont vendus à plus de 250 millions d'exemplaires dans le monde.
Dahl est né le 13 septembre 1916 à Llandaff, dans le sud du Pays de Galles, de parents norvégiens qui l'ont nommé d'après l'explorateur norvégien Roald Amundsen, qui en 1911 fut le premier homme à atteindre le pôle Sud (le prénom de Roald se prononce correctement «Rooo-al», avec un «d» silencieux).
Dahl commença à la Llandaff Cathedral School quand il avait sept ans. Il aurait été un enfant espiègle. À une occasion, lui et ses amis ont conçu le «Grand complot de la souris», quand ils ont caché une souris morte dans un pot de gobstoppers afin de faire peur à un vieux propriétaire désagréable de confiserie. Les garçons ont ensuite été découverts et cannés par leur directeur pendant que le propriétaire de la confiserie les regardait. Cette histoire, ainsi que de nombreux autres récits de son enfance, est racontée dans son autobiographie, Boy .
À la suite de la bastonnade, la mère de Roald l'a retiré de l'école et l'a envoyé à St Peter's, un internat à Weston-super-Mare. Il n'avait que neuf ans. Au début, Dahl avait le mal du pays et prétendait même avoir une appendicite pour être renvoyé chez lui.
Quand il avait 13 ans, Dahl fut envoyé à Repton, la grande école publique du Derbyshire. L'un des rares moments forts de son élève là-bas a été lorsque les garçons ont été invités à goûter et à évaluer de nouvelles barres de chocolat pour l'usine voisine de Cadbury, une expérience vraiment inspirante …
Dans l'ensemble, cependant, il n'a pas apprécié ses jours d'école, appelant ces «jours d'horreur» remplis de «règles, règles et encore plus de règles à respecter». Quand, à 17 ans, sa mère lui a demandé s'il voulait aller à l'université, sa réponse a été: «Non, merci. Je veux aller directement de l'école au travail pour une entreprise qui m'enverra dans des endroits merveilleux et lointains comme l'Afrique ou la Chine. »
Le premier emploi de Dahl avec Shell, la compagnie pétrolière, l'envoya travailler d'abord à Mombasa, au Kenya, puis à Dar-es-Salaam, dans ce qui était alors le Tanganyika (la Tanzanie moderne). Là, il a rencontré vu de nombreux animaux sauvages et dangereux, y compris des lions, des rhinocéros et des hyènes, mais c'était les serpents mamba noirs mortels qu'il craignait le plus.
Au déclenchement de la Seconde Guerre mondiale en 1939, Dahl s'est joint au Kenya , d'abord en tant qu'officier dans les King's African Rifles, et peu après transféré à la RAF pour devenir pilote de chasse, bien qu'il ait failli être tué en septembre 1940 lorsqu'il a écrasé son biplan Gloucester Gladiator dans le désert occidental d'Afrique du Nord et a souffert
Bien qu'il finisse par reprendre ses fonctions actives, pilotant un chasseur Hurricane en Grèce, les blessures qu'il avait subies dans l'accident ont vu Dahl souffrir de pannes de courant et il a été renvoyé au domicile de sa mère dans le Buckinghamshire . Là-bas, lors d'une rencontre fortuite dans un club londonien, Dahl a impressionné par son bilan de guerre et ses capacités de conversation, et a donc été nommé attaché aérien adjoint à l'ambassade britannique à Washington.
Là, ses fonctions comprenaient la propagande pour contrer l'Amérique. politique isolationniste, et en fournissant des nouvelles et des informations militaires à Whitehall – une forme d'espionnage discret, si vous le souhaitez. Alors qu'il travaillait à Washington, Dahl rencontra et travailla avec CS Forester, l'auteur publié des romans d'aventure Hornblower se déroulant pendant les guerres napoléoniennes, qui écrivit également The African Queen and The Good Shepherd ( un roman de 1955 qui a été récemment adapté au cinéma pour Tom Hanks dans Greyhound ). Un autre des collègues «fantômes» de Dahl à Washington était l'attaché naval Ian Fleming, qui, dix ans plus tard, commencerait à écrire la série James Bond 007.
Le premier livre pour enfants qu'il écrivit fut The Gremlins , publié en 1943, sur de petites créatures espiègles qui faisaient partie du folklore de la Royal Air Force. Les pilotes de la RAF ont blâmé les gremlins pour tous les problèmes de l'avion. Pendant son séjour à l'ambassade britannique à Washington, Dahl a envoyé une copie à la Première Dame Eleanor Roosevelt, qui l'a lu à ses petits-enfants, et le livre a été commandé par Walt Disney pour un film qui n'a jamais été réalisé
La ​​carrière d'écrivain de Dahl est due beaucoup à Forester et Fleming.
Ce fut Forester qui fit publier la première histoire de Dahl – un récit de son crash dans le désert libyen. Dans les années 1960, Dahl travailla sur les scénarios de deux des romans de Fleming: le film Bond You Only Live Twice ainsi que Chitty Chitty Bang Bang . Beaucoup de ses propres livres seront plus tard adaptés pour le grand écran, aussi, avec peut-être son plus célèbre, Charlie et la chocolaterie, deux fois transformé en un long métrage musical.
C'est en 1961 que le premier roman pour enfants de Dahl, James and the Giant Peach a été publié. Au total, il a écrit 20 livres pour enfants – 17 fictions et trois livres de poésie.
Dahl a développé sa propre «formule» pour un livre à succès pour enfants…
Au fur et à mesure que sa carrière d'écrivain se développait et devenait de plus en plus réussie, au fond du jardin de sa maison familiale à Great Missenden, Dahl avait une petite hutte où il allait écrire. Il contenait un vieux fauteuil abîmé et une table de souvenirs étranges, y compris une boule d'argent faite de vieux emballages en chocolat et un morceau de son os de la hanche.
Dahl a continué à écrire jusqu'à sa mort, en novembre 1990, à 74 ans.
Très intéressant. Je suis sûr que mon fils fanatique de Roald Dahl aimera lire cet article. Merci.
Entrez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir des notifications de nouveaux messages par e-mail.
Rejoignez les 16 509 autres abonnés
Nouvelles, opinions et analyses sur les habitants de Croydon, leur vie et leur époque politique dans l'arrondissement le plus diversifié et le plus peuplé de Londres.
Basé à Croydon et édité par Steven Downes. Pour nous contacter, veuillez envoyer un e-mail à inside.croydon@btinternet.com

Voir le profil complet →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *