Publié par Laisser un commentaire

L'impact des jeux vidéo en ligne sur les jeunes



Une étude réalisée par www.wearesocial.com montre qu'un joueur moyen en Inde passe environ 4 à 5 heures par jour à jouer aux jeux vidéo
Les jeux vidéo en ligne sont devenus l'une des activités de loisirs préférées au monde parmi jeunesse. Les téléphones portables sont les principaux appareils préférés, mais les joueurs expérimentés ont tendance à se tourner vers des écrans plus grands avec une participation de 86%, une participation de 11% pour les ordinateurs portables et 4% pour les tablettes.
Les recherches ont toujours montré que le jeu peut apporter de nombreux avantages positifs, notamment des avantages thérapeutiques, médicaux, sanitaires, cognitifs et académiques. Il existe de nombreux autres avantages et certains des «  avantages d'apprentissage et de développement '' peuvent être une excellente source pour développer les compétences d'apprentissage précoce pour les jeunes enfants, améliorer la mémoire, la vitesse cérébrale et la concentration, améliorer les compétences multitâches et promouvoir le travail d'équipe et renforcer la confiance parmi
Cependant, le jeu peut être problématique et potentiellement addictif et il n'y a pas de système de notation formel en Inde. Il n'y a pas eu d'étude formelle sur l'impact psychosocial négatif des joueurs indiens et nous avons essayé d'illustrer quelques exemples internationaux à des fins de sensibilisation.
(a) Canaux : Via navigateur, applications et gadgets préchargés
b) Appareil utilisé : Consoles, PC / ordinateurs portables et portables / portables
(c) Modes de jeu : Hors ligne et en ligne
EC = Petite enfance – Contenu pouvant convenir aux enfants âgés de trois ans ou plus.
E = Tout le monde – Contenu pouvant convenir aux enfants de six ans et plus.
T = Teen- Contenu pouvant convenir aux enfants de 13 ans et plus.
M = Mature- Contenu pouvant convenir aux enfants de 17 ans et plus.
AO = Adultes uniquement – Contenu adapté uniquement aux adultes, c'est-à-dire au-dessus de 18 ans.
(i) Images (ii) Surveillance parentale (iii) Violence et (iv) Mauvais langage
(a) Puzzle : Aptitudes à la résolution de problèmes (Ex: Rush Hour)
(b) Action : Défis physiques – (Par exemple: The Legends of Zelda: Breath of the Wild)
(c) Stratégie : Compétences décisionnelles du (des) joueur (s) (par exemple: Starcraft avec l'extension Brood War)
(d) Aventure : Basé sur une histoire (par exemple: Le mystère de Harry Potter à Poudlard)
(e) Arcade : jeux à un joueur (par exemple: Space Invaders)
(f) Sports : (Par exemple: EA Sports Cricket)
(g) Basée sur les compétences : Compétences mentales (ex: poker)
(a) Publicité intégrée à l'application
(b) Produit en jeu
(c) Publicité incitative
(d) Achat / paiement par téléchargement
e) Prime / surclassements
f) Achats via l'application
(g) Abonnement
Comme son nom l'indique, le trouble du jeu sur Internet est une dépendance au jeu excessif sur mobile, PC ou console. Des jeux populaires tels que PubG, Candy Crush et Fortnite ont rendu les adolescents et les adultes également dépendants de leurs appareils électroniques. Une étude réalisée par www.wearesocial.com montre qu'un joueur moyen en Inde passe environ 4 à 5 heures de sa journée à jouer.
Le jeu obsessionnel sur ordinateur peut être nocif dans certains contextes. Cela peut facilement distraire quelqu'un de l'accomplissement de ses tâches et peut également distraire les employés de bureau pendant leur travail. Une telle dépendance peut être diagnostiquée lorsqu'un individu passe plus de temps sur des jeux en ligne et s'y engage même si cela a un effet néfaste sur ses tâches et responsabilités quotidiennes. Récemment, près de 35 applications de jeu chinoises ont été interdites en Inde, parmi lesquelles PUBG Mobile, Carrom Friends, Ludo All-Star.
Malgré la popularité du jeu en Inde, il n'y a pas eu d'études approfondies formelles sur le négatif. impact psychosocial. L'American Psychiatric Association note que des symptômes tels que la préoccupation pour le jeu, les symptômes de sevrage lorsque vous ne jouez pas ou ne sont pas possibles (tristesse, anxiété, irritabilité, suicide et toxicomanie), incapacité à réduire le temps de jeu, tentatives infructueuses d'arrêter de jouer, abandonner d'autres activités, perte d'intérêt pour des activités précédemment appréciées en raison du jeu, etc., peut indiquer une dépendance potentielle au jeu.
* Activer le contrôle parental pour toutes les applications de jeu
* Fixez des limites de temps. Utilisez l'accord de téléphonie mobile familial et l'accord de temps d'écran Internet. Vous pouvez les télécharger sur https://www.endnowfoundation.org/downloads.php
* Gardez les téléphones et autres gadgets hors de la chambre et ne laissez pas les enfants jouer la nuit.
* Protection des informations personnelles lorsque vous jouez à des jeux en ligne
* Gérer le stress et la colère pendant le jeu en prenant des pauses régulières.
* Critique de dépenser de l'argent dans les achats via l'application (les parents ont suggéré de conserver les cartes de faible valeur de crédit)
* Garder le langage positif et éviter la cyberintimidation
* Définissez les contrôles de confidentialité et arrêtez un possible abus en ligne
* Le temps vert est plus important que le temps d'écran. Demandez à vos enfants de sortir et de jouer.
(L'auteur est le fondateur de End Now Foundation, www.endnowfoundation.org)
Vous pouvez désormais vous faire cueillir à la main histoires de Telangana Today sur Telegram tous les jours. Cliquez sur le lien pour vous abonner
Cliquez pour suivre Telangana Today Page Facebook et Twitter .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *