Publié par Laisser un commentaire

Les vacances restent un rêve: les voyageurs du congé de mars annulent leurs vacances à destination à la suite de COVID-19



Blanc
plages de sable, glaçons tintant dans un verre rempli d'un tropical
une boisson, une eau cristalline aigue-marine… Cela vous semble idyllique? Cette année, avec la pandémie de COVID-19 de nombreux résidents du comté de Pictou ont dû modifier leurs plans de vacances ou les annuler purement et simplement. Ou pire encore, faites preuve de prudence face au vent et voyagez quand même…
Susan Cameron de New Glasgow allait avoir ses toutes premières vacances à Walt Disney World.
Elle
et son mari allait prendre leur fils de huit ans et elle
belles-filles, âgées de 13 et 18 ans, au lieu de vacances populaire de la Floride.
Cela aurait été le premier voyage de tout le monde là-bas.
Leurs vacances avaient été réservées en octobre. «Nous avons surpris nos enfants avec ce cadeau de Noël.»
Le voyage devait avoir lieu en mai. Maintenant, elle est sûre à 99% que cela n'arrivera pas.
Ils avaient une assurance annulation de voyage qui, dit-elle, n'était même pas une question pour eux lorsqu'ils ont réservé les vacances en famille.
Mais
au lieu de prendre un avion pour voler au sud de la frontière, visiter Mickey
Souris et Pluton et profiter d'une balade dans les tasses de thé géantes à Disney
Monde, la famille se rendra à Halifax pour chercher leur jeune de 18 ans qui est
un étudiant à l'Université Mount St. Vincent. Elle passera le
reste de l'année scolaire à étudier en ligne à domicile car cette université a

"C'est tellement triste", a déclaré Cameron à propos des vacances annulées.
Maintenant
c'est le congé de mars et la plupart des activités et ateliers prévus
les événements locaux ont été annulés. Mais elle est optimiste quant à la
la semaine qui arrive. «J'ai de la chance, j'ai pris cette semaine de congé. On ne va pas partir
la maison, sauf pour récupérer ma belle-fille de l'université le
fin de semaine. Nous allons traîner, regarder des films, jouer à des jeux… Et pour la
deux semaines après le congé de mars, j'ai de la chance d'avoir de la famille pour

Chris MacNeil, également de New Glasgow, sera très probablement
manque des vacances de fin d'hiver avec sa femme et sa fille de quatre ans.
Ils se rendaient également au Walt Disney World Resort à Orlando, en Floride.
Quand
contacté par téléphone lundi matin, MacNeil a déclaré qu’il n’était pas
sûr que le voyage serait annulé, car il est prévu pour le
semaine du 22 avril. «Nous verrons ce qui se passera.»
Sa jeune fille est une
énorme fan des Princesses Disney et ce serait le premier voyage pour elle
voir les étoiles. "Elle pense qu'ils vivent tous ensemble dans le château du
Magic Kingdom », at-il gloussé.
« Comment expliquez-vous le climat du monde à un enfant de quatre ans? il a demandé.
Maxine
Gammon-Heighton prendra ses vacances prévues au Mexique une autre fois;
le résident de River John prévoyait de s'y rendre à la mi-avril avec
famille et amis de toute la Nouvelle-Écosse.
«J'ai un handicapé
mari à la maison et je ne voulais pas prendre de risques, en plus je ne voulais pas
veulent être enfermés dans une station quelque part en se souciant de ne pas pouvoir
rentrer à la maison. »
Nelly Koops Smees devait se rendre à
Floride avec une douzaine d'amis et de membres de la famille pour rendre visite à des amis

"Nous avons décidé d'annuler notre voyage avant même qu'il ne soit déclaré pandémique", a-t-elle déclaré à propos de la situation récente avec COVID-19.
"Nous
devaient partir le 4 avril. Nous réservons toujours nos voyages
par Norma chez Maritime Travel et elle s'occupe de tous nos
annulations. Dans des moments comme celui-ci, nous sommes reconnaissants pour elle au lieu de nous
avoir à être en attente sur le téléphone pendant des heures à la fois. Crier à tous
les agents de voyages qui travaillent 24h / 24 et 7j / 7 pour leurs clients ", a-t-elle loué.
Le
Une résidente de Truro Road est une voyageuse chevronnée, mais elle n'a pas voyagé
au cours des dernières années en raison de problèmes de santé. Ce serait sa première
voyage en cinq ans.
"Pour ceux qui envisagent de voyager de toute façon, malgré ce qui se passe, je ne peux pas le comprendre."
Elle
dit que les amis qu'elle allait visiter en Floride sont également de Pictou
Comté et ils sont inquiets. "Ils sont vraiment stressés" et sont
à la recherche de vols pour rentrer.
«C'est un monde effrayant là-bas. je
enlève mon chapeau à tous ceux qui sont en première ligne – les policiers,
ambulanciers paramédicaux, travailleurs de la santé, détaillants – ils sont tous à risque. »
21, rue George, Pictou, Nouvelle-Écosse
+1 (902) 485-8014 | editor@pictouadvocate.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *