Publié par Laisser un commentaire

Le Comiccon de Montréal reste dans le personnage



La popularité grandissante de la convention des fans a évolué au même rythme que la culture de la bande dessinée. Il revient au Palais des congrès du 5 au 7 juillet.
Le Comiccon de Montréal est fait pour des gens comme Jason Rockman.
The Rockman est un animateur de télévision chevronné qui est bien connu des Montréalais comme étant le mec qui chante la musique à bascule. tous les soirs sur CHOM. Mais il est aussi un inconditionnel de la culture de la bande dessinée et c'est ce qu'est le comiccon de Montréal.
«J'ai grandi dans les années 70 et j'étais un grand amateur de bandes dessinées», a déclaré Rockman. , porte-parole du Comiccon de Montréal.
«Je me suis tourné vers la bande dessinée dès mon plus jeune âge», a-t-il déclaré. «Je me souviens de mon grand-père m'emmenant dans ces dépanneurs où ils avaient des carrousels de bandes dessinées. Je me souviens d’avoir acheté des bandes dessinées Spider-Man là-bas avec mon grand-père et j’étais fasciné par les histoires.
«À l’époque, je pense que les histoires de bandes dessinées étaient beaucoup plus complexes. Ils abordaient beaucoup plus les problèmes sociaux qu'on ne le pensait. Quand on regarde les trucs qui sont sortis du milieu à la fin des années 70, tous ces trucs de bandes dessinées, en particulier Marvel, ils tiraient vraiment parti de ce qui se passait aux États-Unis. C’était un excellent moyen de vous transporter dans ce monde. »
Enfant, il adorait les histoires racontées dans ces bandes dessinées, estimant que vous ne le voyiez tout simplement pas ailleurs dans la culture pop. Bien sûr, depuis lors, les bandes dessinées ont éclaté hors de cette sous-culture et sont en quelque sorte devenues une culture dominante via l'assaut apparemment interminable de films inspirés par la bande dessinée, des Avengers à Captain Marvel, Iron Man et Spider-Man. C’est en partie pourquoi les événements comme le Montreal Comiccon sont devenus si énormes.
«C’est fou avec tous les films, la façon dont ils ont explosé», a déclaré Rockman. «Ils ont récolté toutes ces histoires et les chefs de studio disent:" Waouh, nous avons tous ces beaux arcs d'histoire pendant des années et des années à venir de ces bandes dessinées. "Et ce sont de belles histoires."
]

Les cosplayers de Dark Force Spire dans The Star Wars – The Dark Empire (La 501ème légion) jouent un rôle dans le Comiccon de Montréal, en 2018.

Comiccon de Montréal

L'année dernière, 60 000 personnes se sont présentées au Comiccon pour trois jours au Palais des congrès, et les organisateurs s'attendent à un taux de participation similaire pour l'édition de cette année, qui aura lieu du vendredi 5 au dimanche 7 juillet.
La première édition de l'incarnation actuelle de Montréal Comiccon a attiré quelques milliers de personnes.
Parmi les invités de cette année, la star du Seigneur des Anneaux, Elijah Wood, la superstar des arts martiaux mixtes Georges St-Pierre, Robert Sheehan du hit de Netflix, The Umbrella Academy, Tom Felton des films Harry Potter et William Shatner, ancien Montréalais et vedette de Star Trek. Parmi les autres invités figurent l'acteur français Christopher Lambert, les lutteurs Jake (the Snake) Roberts et Lisa Marie Varon, l'incroyable star de Lou Hulk Lou Ferrigno et l'acteur de Reservoir Dogs Michael Madsen.
Des séances de dédicace de signatures, des discussions en groupe, des concerts et une exposition. La salle est pleine à craquer de vendeurs vendant leurs marchandises – des jouets aux Blu-ray aux t-shirts.

Elijah Wood (Le Seigneur des anneaux) est l’un des invités les plus en vue de cette année au Comiccon de Montréal.

Pierre Vinet /

Cinéma New Line

«C’est une sous-culture, mais cela a changé», a déclaré Cliff Caporale, directeur de la programmation de Montreal Comiccon. «Quand j'ai commencé dans la bande dessinée et ce monde, c'était vraiment une sous-culture. Nous étions peu nombreux et espacés. Mais maintenant, avec les bandes dessinées telles que The Avengers et X-Men, ainsi que les séries télévisées telles que Game of Thrones et The Walking Dead, c'est presque comme si la culture avait finalement rattrapé ce sous-genre et qu'elle n'était plus que populaire.
«Nous avons des fans hardcore de longue date, mais il y a beaucoup de gens occasionnels. Harry Potter est l’une des franchises les plus prospères de tous les temps, et vous êtes peut-être une Potterhead. Mais dans le même temps, beaucoup de fans occasionnels voudront peut-être venir voir Tom Felton, qui interprète le rôle de Draco Malfoy et qui donne une conférence de 45 minutes. "
Caporale dit que Comiccon est tout simplement une célébration de cette pop unique. culture.
«Lorsque vous êtes amateur de hockey, vous avez un jeu à célébrer à l’arène ou au bar avec des amis, mais pour les fans de cette culture, nous n’avons pas beaucoup de lieux que nous pouvons aller », a déclaré Caporale. «Le Comiccon est cet endroit où nous pouvons tous nous réunir pour célébrer et être heureux. Vous allez vous promener et vous verrez qu’il ya beaucoup de gens qui s’habillent, ce qui est similaire à un match et un gars avec une peinture complète représentant l’équipe. Nous avons beaucoup de monde pour les différentes équipes, que ce soit des personnages de jeux vidéo ou des personnages de bandes dessinées. C’est une célébration de la passion de ces fans. ”
Et l’un de ces fans est Rockman. Il parle encore comme un petit garçon quand il parle de rencontrer Shatner au Comiccon de Montréal en 2016.
"Je ne pouvais pas croire que je le rencontrais", a déclaré Rockman.
Il en va de même pour le cinéaste Kevin Smith (Clerks). , Mallrats) au Comiccon de 2015.
"C'était tellement amusant de le rencontrer face à face."
EN UN COUP D'OEIL
Comiccon de Montréal ] se déroulera du vendredi 5 juillet au dimanche 7 juillet au Palais des congrès. Pour plus d'informations, visitez le site montrealcomiccon.com .
bkelly@postmedia.com
twitter.com/brendanshowbiz


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *