Publié par Laisser un commentaire

La route cahoteuse vers & # 039; Voitures & # 039;, probablement le film le plus controversé de Pixar



 Voitures revisitées "width =" 700 "height =" 293 "/> <br /> <i> ( </i> <a href= Infinity and Beyond est une chronique bi-hebdomadaire documentant la filmographie de 25 ans de Pixar Animation Studios, film de Dans la chronique d'aujourd'hui, l'écrivain Josh Spiegel met en évidence Voitures .)
Au début de 2006, la Walt Disney Company a fait un changement radical dont les impacts se font encore sentir aujourd'hui. Michael Eisner avait déjà été le PDG du conglomérat de Disney, et alors qu'il avait saisi un minimum du succès que Pixar Animation Studios apporterait, il avait toujours l’idée que Pixar soit pleinement intégré. Pour de nombreuses raisons, Eisner a été expulsé de Disney en 2005, lorsque Robert Iger est devenu le nouveau PDG. Iger a écrit dans ses récents mémoires, La chevauchée d'une vie l'un de ses premiers actes commerciaux a été de faire ce que Michael Eisner a refusé de faire: faire Pixar une partie officielle de Disney.
Ainsi, en janvier 2006, Disney a confirmé un accord de 7,4 milliards de dollars pour acquérir Pixar Animation Studios. L'accord était tel, cependant, qu'il semblait vraiment que Disney demandait Pixar de les rejoindre, au lieu de leur jeter des milliards. John Lasseter a également été installé en tant que responsable créatif aux Walt Disney Animation Studios et Walt Disney Imagineering. La même année, Lasseter revient au fauteuil du réalisateur, pour un véritable projet passionnel. C'était technologiquement aussi audacieux et audacieux que tout ce que Pixar avait fait d'autre. Le film précédent du studio, Les Indestructibles s'était concentré entièrement sur les humains, pour la première fois. Pour Voitures bien que… eh bien, Voitures était une autre histoire.

L'idée de Voitures cependant, n'a pas officiellement commencé avec John Lasseter. Au lieu de cela, c'est l'animateur Jorgen Klubien qui a eu l'idée pour quelque chose appelé La voiture jaune . Ce serait l'histoire d'une voiture électrique dans un monde de véhicules énergivores, semblable à The Ugly Duckling . Le script de Klubien a été révisé pour la première fois et initialement éclairé à la fin des années 1990, alors que Pixar terminait la production sur une autre histoire inspirée de la fable, La vie d'un insecte . Mais pour une raison ou une autre, la version Klubien d'un monde de voitures a été poussée aux brûleurs arrière.
Et puis, tout comme il y avait eu un déjeuner fatidique avant l'arrivée de Toy Story qui mènera à des idées pour de nombreux grands films Pixar, il y eut un road trip. En 2000, Lasseter a emmené sa famille en voyage de ski de fond qui l'a conduit dans un terrier de lapin en forme de Route 66. Il a rapidement contacté l'historien de l'automobile Michael Wallis, dans l'espoir qu'un consultant le conduise, ainsi qu'un groupe d'animateurs, pour un voyage sur la route mère légendaire, mais surtout oubliée.
Klubien, pour sa part, a frustré des sentiments à propos de toute l'expérience. L'animateur et le musicien a été exclu du Cars [génériquedefinsoulignantdansuneinterview:«C'estaussil'expériencelaplusamèrequePixars'estdébarrasséedemoietparcequejepensequeJohnLasseterm'aécritsurl'histoiredelafaçondontlefilmaétéréalisé"
La prémisse de Voitures implique un obstacle narratif pour vous permettre de surmonter au début; pour certains, c'est incroyablement facile. Comme son titre l'indique, la comédie de 2006 est un film uniquement sur les véhicules. Il n'y a pas d'humains dans ce monde, et rien n'implique à distance que des humains aient jamais existé dans ce monde. Il existe des versions véhiculaires de célébrités, de Bob Costas à Jay Leno, et des acteurs féroces sur leur identité pop-culture, comme Jeremy Piven exprimant un agent habile à peu près au même moment où il jouait Ari sur HBO Entourage . Mais il n'y a pas d'humains, seulement des voitures.
La décision a été prise par les animateurs de donner de la personnalité et de la vie aux voitures en mettant les yeux là où iraient leurs pare-brise, pas dans leurs phares. Le choix visuel était en accord avec un vieux court métrage Disney, Susie le petit coupé bleu . Il ressort clairement des notes de production du film que Lasseter lui-même a conduit cette décision. Comme le dit le concepteur de la production, Bob Pauley, «[Lasseter] pensait qu'avoir les yeux baissés près de la bouche à l'avant de la voiture ressemblait plus à un serpent.» Et ainsi, les yeux de pare-brise étaient.
La conception visuelle de Voitures finirait par être la partie la plus importante de la film. Quelques années plus tôt seulement, Finding Nemo avait représenté une avancée technologique pour Pixar par rapport à ses efforts précédents, mais même sa représentation de l'Australie n'avait pas tout à fait l'air comme la vraie chose, en partie parce qu'il y avait suffisamment d'humains animés par ordinateur pour percer tout sens du photo-réalisme. Alors que les voitures avec des yeux de pare-brise ne crient pas exactement le photoréalisme, la conception du film est son élément le plus remarquable. Près de 15 ans plus tard, le travail inlassable accompli par l'équipe d'animation de Pixar pour recréer le sud-ouest américain, des stades scintillants de voitures de course à une vieille petite ville poussiéreuse, n'est rien de moins que stupéfiant. Beaucoup de plans larges du film peuvent facilement être confondus avec le vrai McCoy (ou McQueen).
Hélas, Voitures est pas un film uniquement composé d'images; il n'échappe pas au personnage ou à l'histoire, et malheureusement, ces deux éléments sont encore courts. Certains critiques, en voyant le film à l'été 2006, ont souligné à juste titre qu'une quantité notable de l'intrigue reflétait inexplicablement celle de la comédie de 1991 Doc Hollywood . Dans Doc Hollywood un personnage principal hotshot est à la fois très talentueux dans son travail et très arrogant; dans Voitures notre personnage principal est un jeune hotshot qui a gravi les échelons rapidement pour prouver son immense talent et son immense arrogance. Dans Doc Hollywood le personnage principal doit conduire dans une voiture rouge lisse pour traverser le pays jusqu'à Los Angeles pour une prochaine étape vitale dans sa carrière; dans Voitures le personnage principal est une voiture rouge lisse qui doit faire un long voyage dans la région de Los Angeles pour une prochaine étape vitale de sa carrière. Dans Doc Hollywood le personnage principal entre dans un accident dans une petite ville, détruisant une clôture et mettant en colère un médecin plus âgé qui servira de mentor dans le processus; dans Voitures le personnage principal entre dans un accident dans une petite ville, détruisant la propriété publique et mettant en colère un médecin plus âgé qui servira de mentor dans le processus
Vous avez compris. Ce n'est pas que Pixar se rend au puits d'autres tarifs en direct est au-delà de la pâle; comme mentionné dans les entrées précédentes de cette chronique, les cinéastes du studio ont joyeusement reconnu l'inspiration de films tels que 48 heures et The Defiant Ones le Toy Story . Et vous pouvez regarder La vie d'un insecte et penser instantanément à Sept samouraïs ou Trois Amigos . Le problème est double: c'est un choix très spécifique (et étrange) de faire un riff sur une comédie de Michael J. Fox des années 90 (jusqu'à ce qu'il y ait un personnage de hick frit du Sud dans chaque film ainsi qu'un intérêt amoureux séduisant) , et met en évidence le peu d'histoires de Voitures .
Lightning McQueen, exprimé par Owen Wilson, est une voiture de course recrue essayant de remporter la Coupe Piston tant vantée. Il est essentiellement sorti de nulle part pour impressionner le monde de la course, ainsi que pour faire un ennemi des odieux Chick Hicks (Michael Keaton, donnant pas si furtivement la performance la plus drôle du film). Après une première course qui se traduit par une égalité à trois parce que Lightning est trop arrogant pour permettre à son chef d'équipe d'effectuer un contrôle standard à mi-course, Lightning doit se rendre à Los Angeles pour une course de trois voitures pour prouver qui mérite vraiment le Piston Tasse. Sur le chemin, cependant, il se fait égarer dans la petite ville de Radiator Springs, dont les meilleurs jours sont loin derrière grâce à l'avènement du réseau routier national. Mais à Radiator Springs, Lightning retrouve une appréciation pour les petites choses de la vie, se faisant de nouveaux amis et tombant amoureux.
Il est difficile de parler de toute cette narration sans affronter la frustration du film. la mythologie, ou son absence. Il y a une théorie des fans célèbre (et surtout idiote, si vous demandez à cet écrivain) sur la nature présumée interconnectée de chaque film Pixar; la seule explication de Voitures dans cette théorie, est qu'elle fait partie d'un monde post-apocalyptique dans lequel des objets inanimés ont gagné en sensibilité en étant infusés, dans une manière, avec les personnalités d'êtres humains qui ont perdu leur forme physique. Cela signifie que ce film n'a aucun sens .
J'ai souvent invoqué, et je le ferai encore maintenant, une merveilleuse anecdote du monde de Broadway, en pensant à Voitures . Le regretté et légendaire producteur et réalisateur de Broadway Harold Prince a été approché par Andrew Lloyd Webber pour aider à monter la production américaine de Chats . Webber a présenté Prince à l'émission, qui jouait dans des maisons bondées du West End. À la fin du discours, Prince a exprimé sa confusion, ne comprenant pas ce qu'il pensait être une métaphore au cœur de l'émission sur la famille royale, ou peut-être le système de classe en Angleterre. Alors que Prince raconte l’histoire, Webber s’arrêta et dit: «Hal… il s’agit de chats.»
Au cours de la période précédant le pire film de Pixar (spoiler dans quelques mois), Cars 2 Todd Gilchrist du Box Office Magazine a tenté d'obtenir des réponses sur le fonctionnement du monde de Voitures … fonctionne. Lasseter a dit entre autres, "Nous n'allons pas aussi loin dans la mythologie du monde." Parce que, Hal… c'est pour les voitures. C’est la vraie réponse à tant de questions que vous pourriez vous poser sur ce film. Comment procèdent les voitures? Qui les a fabriqués? Comment peuvent-ils faire des émissions de télévision ou construire des stades? Pourquoi obtenir un changement d'huile équivaut-il à avoir une boisson rafraîchissante, alors que les changements d'huile se produisent dans des mois réels à part? La réponse est… il s'agit de voitures. Personne n'a pensé à la mythologie de ce monde car cela n'avait pas d'importance, ce qui est une déception écrasante.
Si vous aimez les voitures, vous pouvez trouver la nature élégiaque de Voitures et son hommage à la Route Mère à la fois charmante et sincère. C'est le risque calculé de ce film, le mieux illustré dans une séquence près du point médian. La foudre a déjà passé quelque temps à Radiator Springs et s'adoucit lentement à ses charmes archaïques; il est invité par Sally Carrera (Bonnie Hunt), une Porsche élégante de la grande ville qui a pris racine dans la petite ville, pour prendre simplement une route tranquille. À la fin de leur trajet, Sally explique que la beauté naturelle du sud-ouest est ce dont elle est tombée amoureuse et pourquoi elle s'est éloignée de la grande ville. Ce faisant, elle explique également pourquoi Radiator Springs est tombé en ruine, alors que le film passe à un flashback aux tons sépia sur la chanson de Randy Newman «Our Town», interprétée par James Taylor.
C'est pourquoi Voitures est un risque. À certains égards, il reflète la scène clé de Toy Story 2 alors que Woody et le public apprennent ce qu'il en est de Jessie qui l'a rendue si frustrée par notre héros et si désespéré d'être expédié dans un musée du jouet au Japon. Il y a une révélation déchirante, une chanson émotionnelle destinée à nous arracher des larmes et un gros flashback. Et si vous le regardez, les deux flashbacks nous obligent à nous sentir mal pour les objets inanimés. Mais il y a quelque chose de vraiment creux dans la séquence «Our Town», un changement remarquable compte tenu de la beauté et de l'étourdissement visuellement de cette conduite tranquille. Même maintenant, lorsque Lightning McQueen est impressionné par les affleurements rocheux et les cascades à quelques minutes de Radiator Springs, alors qu'il surplombe le Grand Canyon, c'est une réussite impressionnante.
Mais on ne peut pas en dire autant de l'arc émotionnel de ce film. Nous sommes invités par Lasseter et son équipe à ressentir de la sympathie pour la perte d'un mode de vie plus simple (qui est sans doute en contradiction avec l'animation révolutionnaire technologique) représenté par Radiator Springs. Dans Toy Story 2 on nous demande de sangloter pour un personnage. Dans Voitures on nous demande de sangloter pour… une ville. Bien qu'elle ait toujours été une petite ville, elle a prospéré dans les jours avant qu'une autoroute n'emmène les gens sur un itinéraire plus rapide à travers le pays. Ceci, bien sûr, reflète la réalité des petites villes qui étaient positionnées sur la Route 66, une route sinueuse qui est depuis devenue beaucoup moins courante. Si vous ne vous souciez pas assez des voitures ou de la culture automobile, cependant, cette séquence ressemble à une tentative vraiment sourde pour attiser la nostalgie pour la nostalgie.
Le film entourant cette séquence est de un équilibre précaire entre offrir des délices éblouissants et se sentir douloureusement démodé. Les copains incompatibles ici ne sont pas tout à fait les mêmes que Woody et Buzz ou Marlin et Dory; La foudre devient plutôt la meilleure des têtes avec la dépanneuse stupide Mater (exprimée par Larry the Cable Guy), bien que Mater soit trop béatement ignorant pour être dérangé par l'orgueil morne de son nouveau copain. La dichotomie intelligente / stupide entre les deux ne décolle jamais non plus. Il y a juste beaucoup de blagues qui donnent l'impression que quelqu'un chez Pixar était un grand fan du programme de comédie Blue Collar TV du début des années 2000. (N'oubliez pas Blue Collar TV ?)
Il y a, franchement, beaucoup plus de références à la culture pop en Voitures que dans tout autre film Pixar à ce jour. Ce n'est pas que d'autres films Pixar ne citent pas de films antérieurs – dans la Toy Story scène d'ouverture de la suite, Buzz Lightyear saute sur un pont, à chaque étape faire une note musicale pour sonner comme "Aussi Sprach Zarathustra" de 2001: Une odyssée de l'espace . Il y a cependant une différence entre une blague auditive qui fonctionne pour certains adultes, contre Jay Leno jouant une version de lui-même nommée Jay Limo. (Vous voyez, parce que le mot raccourci pour limousine ressemble beaucoup au nom de Leno. Vous voyez? Vous obtenez la blague?)
Ce Pierrafeu le style d'humour est un jeu dangereux à jouer, surtout parce qu'il signifie Voitures échoue souvent au test de l'intemporalité. Ce qui est ironique, quand vous pensez à la façon dont le film plaide également en faveur de la nature intemporelle de la conduite lente et tranquille à travers la beauté de la campagne américaine. La comédie dans les autres films de Pixar à ce stade ne repose pas sur le fait que le public connaît certaines personnes ou émissions spécifiques de la culture populaire; Voitures à son détriment.
Voitures ont bien fait quand il a ouvert ses portes à l'été 2006, du moins au niveau national. Aux États-Unis, il a rapporté 244 millions de dollars au pays, ce qui est à la fois un chiffre impressionnant et le plus bas brut national pour un film Pixar depuis La vie d'un insecte à peine faire moins de Toy Story 2 . (Outre-mer, sans surprise, Voitures n'a pas fait tourner beaucoup de moteurs financiers, avec seulement 217 millions de dollars.… Quoi? Vous pensiez que je ne gagnerais pas à au moins un jeu de mots?). Globalement, Les voitures ont rapporté un peu plus de 460 millions de dollars dans le monde, un chiffre qui ne conduirait pas automatiquement à l'hypothèse que le film serait inspirer une franchise massive. Pour référence, depuis la sortie de Toy Story 2 seulement Voitures Le bon dinosaure Voitures 3 et En avant ont rapporté moins de 500 millions de dollars dans le monde. Tous les autres titres Pixar ont dépassé ce nombre. Et nous savons tous que En avant succès créatif ou non, a un très gros astérisque à côté de ses performances au box-office.
Et pourtant, Voitures ont fini par inspirer deux suites, deux films dérivés, une série de courts métrages connexes et une éventuelle terre à thème à Disney California Adventure au Disneyland Resort. Cars Land, comme on l'appelle à juste titre, est une évocation impressionnante de Radiator Springs. Même pour ceux d'entre nous qui ne sont pas pris avec le soi-disant monde de Voitures que ce film prouve, la terre à thème et son attraction centrale, Radiator Springs Racers, est incroyablement détaillé, bien thématique et généralement le genre d'expérience atmosphérique et réaliste auquel tout grand parc à thème Disney aspire.
Comme la terre, bien sûr, Voitures ressemble tout à fait au produit de John Lasseter. Jusqu'à ce stade de la série, nous n'avons pas vraiment trop parlé de l'influence de Lasseter, pour plusieurs raisons; tout comme il a coupé une figure semblable à Disney pendant son mandat chez Pixar, il n'était pas souvent la seule voix créative sur aucun projet, même ceux pour lesquels il était crédité en tant que réalisateur. (À l'exception de Brad Bird, il est plus facile de voir la marque Pixar comme l'auteur, pas comme un cinéaste spécifique.) Voitures semble un peu plus Lasseter -comme dans son exécution, décrivant comment un joueur de haut niveau s'apprécie pour la vie et son entourage, réalisant finalement qu'il ne peut pas tout faire tout seul. D'une certaine manière, c'est une étrange petite réprimande, bien que probablement involontaire, envers Les Indestructibles et son auteur / réalisateur. M. Incredible soutient, pour la plupart à juste titre, que les grands individus doivent avoir une excellente plate-forme. Lightning McQueen apprend qu'il a besoin de l'aide de son entourage, même de ceux qui ne semblent pas si incroyables.
Voitures est aussi, comme beaucoup de Pixar, autres films, centrés sur les hommes. Hunt est l'artiste féminine la plus remarquable de Voitures ; la plupart des acteurs, y compris le regretté et légendaire Paul Newman (qui est sans surprise assez bon dans son dernier rôle de film de fiction en tant qu'ex-coureur Doc Hudson), sont des hommes. Compte tenu de l'arc des films – il ne semble pas accidentel que le troisième et dernier film de la franchise soit en grande partie sur Lightning passant le flambeau sur une voiture féminine plus jeune – le cadrage du voyage de Lightning dans ce premier opus est plus fascinant au niveau sous-textuel que dans le cadre du film lui-même.
À ce jour, Pixar a été nominé 13 fois dans le Best Catégorie d'animation aux Oscars, et ils ont gagné 10 fois. En 2006, Voitures ont servi comme l'une de leurs trois pertes, perdant l'honneur de Happy Feet une année où seuls trois films étaient même nominés. Ce premier film, au moins, peut prétendre à l'honneur d'être nominé; Voitures 2 et Voitures 3 ne sont même pas allés aussi loin. Le film a peut-être obtenu une réponse légèrement plus tiède de la part de la critique et de certains publics, mais Voitures a survécu pendant 15 ans grâce à ses milliards de dollars merchandising . Lorsque vous vendez pour 8 milliards de dollars de jouets, il est facile de comprendre pourquoi Pixar et Disney voulaient retirer autant de pétrole de ce puits.
Au moment Voitures ouvertes, Disney possédait Pixar. Mais cela ressemblait beaucoup plus à Pixar que Disney. John Lasseter et ses collègues animateurs n'avaient jamais été dans un tel lieu de pouvoir, capables de dicter des termes créatifs d'une manière dont ils avaient à peine rêvé dans le passé. Il y avait un élément plus important à considérer au moins pour les prochaines années: alors que Voitures était le dernier film entièrement créé et produit avant que Disney n'achète Pixar, ils ont avait eu un certain nombre d'autres projets en cours.
Les trois titres suivants, en particulier, pousseront le studio de manière créative au-delà de tout ce que l'animation grand public n'a jamais accompli.
Prochaine fois: Let's allez à la cuisine avec des rats.
Commentez maintenant!
Tous les noms, marques et images sont la propriété de leurs propriétaires respectifs. Les liens d'affiliation utilisés lorsqu'ils sont disponibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *