Publié par Laisser un commentaire

Disney Stock est un achat, dit un analyste, parce que son avenir est en streaming



Cette copie est pour votre usage personnel et non commercial uniquement. Pour commander des exemplaires prêts à être présentés à distribuer à vos collègues, clients ou clients, visitez le site http://www.djreprints.com.
https://www.barrons.com/articles/disney-stock-is-a-buy -analyst-dit-parce-que-son-futur-est-en-streaming-51599589319
Pour valoriser l'action Walt Disney aujourd'hui, il faut équilibrer les vents contraires à court terme liés à Covid à ses parcs à thème, film et les segments de la télévision par rapport à son potentiel à long terme sur le marché mondial du streaming direct aux consommateurs. Les cinémas fermés, les parcs à thème fonctionnant à capacité limitée et les annonceurs reculant, les résultats récents ont été laids . Mais les exigences de distanciation physique ont également conduit à une augmentation de la demande de divertissement à domicile, avec Disney + et Hulu profitant des avantages .
Malgré la pandémie, Disney (ticker: DIS) n'est pas en danger de la faillite, avec un bilan capable de résister à la tempête. Cela signifie que les investisseurs devraient se concentrer sur la trajectoire à long terme de l'entreprise, car le Disney qui sortira de la crise de Covid-19 sera significativement différent de celui qui y est entré.
Jusqu'au début d'août, Disney + a rassemblé 60,5 millions d'abonnés dans le monde entier depuis ses débuts en novembre dernier et continue d'ajouter des millions d'abonnés chaque mois. Hulu et ESPN +, les autres volets de la stratégie de streaming de Disney, ont également connu une croissance significative pendant la pandémie. Disney prévoit de capitaliser davantage sur son élan de streaming avec l'introduction d'un nouveau service de streaming international l'année prochaine, qui sera nommé Star. Il comprendra du contenu provenant d'ABC, FX et d'autres propriétés de Disney – similaire à Hulu aux États-Unis.
Néanmoins, la croissance des abonnés ne se traduit pas par des bénéfices pour Disney. Le marché du streaming direct au consommateur (DTC) est en «phase d'accaparement des terres», selon l'analyste média de la Deutsche Bank Bryan Kraft. Disney a de nombreuses opportunités pour transformer le segment en son principal moteur de profit sur la route, a écrit Kraft dans un rapport mardi, et les entreprises d'abonnement sont dotées de modèles de revenus récurrents attrayants et prévisibles.
«Mise à l'échelle du DTC dans cette phase d'accaparement des terres de l'industrie est la clé du succès pour Disney, car cela créera d'importantes opportunités de monétiser une large base d'abonnés de manière plus significative sur la route grâce à: (a) des prix plus élevés, (b) en tirant parti de la base Disney + pour distribuer les -être lancé le service de streaming de marque Star, et (c) un éclatement inévitable de la fenêtre de cinéma exclusive d'aujourd'hui pour faire de la place pour de nouvelles fenêtres de vidéo à la demande (PVOD) premium qui améliorent la monétisation de la sortie des studios de cinéma et ajoutent une utilité grand public au service Disney +, »A écrit Kraft, faisant passer le stock de Disney à l'achat en attente.
Disney + coûte actuellement 6,99 $ par mois, soit 69,99 $ par an, soit environ la moitié du coût de

Netflix

(NFLX), qui a terminé le deuxième trimestre avec 193 millions d'abonnés dans le monde. Le week-end dernier, Disney a sorti son film deux fois retardé Mulan – un remake à gros budget du classique animé – comme une offre de streaming premium de 30 $ pour les abonnés Disney +. La direction a souligné que ce n'est pas un abandon permanent des sorties en salles, mais selon la façon dont cela se passe, Kraft voit Disney monétiser les futures nouvelles versions via des options de streaming premium.
Kraft note également que la prochaine journée des investisseurs axée sur la stratégie de streaming de Disney sera l'occasion de rappeler aux parties prenantes ses premiers succès en streaming et sa vision à long terme pour l'entreprise. Cela pourrait conduire à des révisions positives des estimations de bénéfices et à un soutien fondamental pour un cours de l'action plus élevé.
«Nous pensons que le message principal de la direction sera que la stratégie fonctionne et que Disney accélère ses efforts de streaming pour créer une très grande entreprise mondiale de DTC, »A écrit Kraft. «Nous pensons que Disney a la bonne combinaison de contenu, de distribution, d’expérience utilisateur, de technologie et d’expertise en gestion pour réussir.»
Chaque soir de la semaine, nous mettons en évidence les nouvelles du marché qui en découlent et expliquons ce qui est susceptible de compte demain.
Le modèle de Kraft considère l'activité directe au consommateur de Disney comme le segment le plus précieux de l'entreprise, avec environ 181 milliards de dollars, soit 8 fois son chiffre d'affaires estimé à 22,6 milliards de dollars pour 2023. Les actions de Netflix se négocient actuellement pour 8,3 fois la valeur d'entreprise par rapport aux revenus estimés en 2021. Kraft suppose 171 millions d'abonnés Disney + à la fin de son exercice 2023, qui se termine en septembre, et un prix mensuel plus élevé sur plusieurs marchés.
L'évaluation de la somme des pièces de Kraft attribue une valeur de 327 milliards de dollars à Disney en 2023. , après prise en compte des intérêts minoritaires et de l'endettement de l'entreprise. Cela se traduit par un objectif de cours de 163 $, soit environ 21% au-dessus du récent 135 $ de l'action.
L'action Disney a augmenté de 3% mardi, contre une baisse de 2,7% pour le

S&P 500 .

Disney est en baisse de plus de 5% depuis le début de l'année, mais a bondi de 59% depuis son creux de fin mars. Le S&P 500 a rapporté 7,5% depuis le début de l'année et 50% depuis fin mars, dividendes compris. Disney a suspendu son dividende plus tôt cette année pour économiser de l'argent.
Écrivez à Nicholas Jasinski à nicholas.jasinski@barrons.com
Copyright © 2020 Dow Jones & Company, Inc Tous droits réservés
Cette copie est pour votre usage personnel et non commercial seulement. La distribution et l'utilisation de ce matériel sont régies par notre accord d'abonnement et par la loi sur les droits d'auteur. Pour un usage non personnel ou pour commander plusieurs exemplaires, veuillez contacter Dow Jones Reprints au 1-800-843-0008 ou visiter www.djreprints.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *