Publié par Laisser un commentaire

#BoycottMulan: Walt Disney fait face à un énorme contrecoup pour le tournage dans la province chinoise du Xinjiang



Walt Disney fait face à une énorme réaction après le générique final de son dernier film «Mulan» a remercié les entités gouvernementales du Xinjiang, la province où les musulmans ont été confrontés aux droits de l'homme abus du gouvernement chinois.
Mulan, produit par Disney au coût de 200 millions de dollars (830,7 millions de RM), parle d'une guerrière de la Chine ancienne
Le générique de fin du film nomme huit entités gouvernementales du Xinjiang, y compris le bureau de la sécurité publique de la ville de Turpan, où le gouvernement communiste du pays opérerait plus d'une douzaine de camps de «rééducation». Les crédits remercient également le département de publicité du Comité de la région d'autonomie ouïghoure du Xinjiang du PCC, une agence étroitement associée aux efforts d'endoctrinement et de propagande.
La Chine fait face à une condamnation mondiale pour son traitement des minorités musulmanes depuis des années. Des musulmans ouïghours ont été détenus dans des camps, soumis à un endoctrinement politique et à des travaux forcés.
Dans la perspective de sa libération, l'actrice d'origine chinoise Liu Yifei, qui joue un rôle majeur dans le cinéma, a été largement critiquée pour avoir exprimé son soutien sur les réseaux sociaux. médias pour l'action policière draconienne contre les militants pro-démocratie à Hong Kong.
Un groupe de législateurs américains a exhorté le PDG de Walt Disney Co, Bob Chapek, à expliquer le lien de l'entreprise avec les autorités de «sécurité et de propagande» de la région du Xinjiang en Chine pendant la production de le film
Après le lancement ce mois-ci du film sur la plateforme de streaming de Disney, le militant pour la démocratie de Hong Kong Joshua Wong et plusieurs internautes à Taiwan et en Thaïlande ont tweeté leur consternation face à la décision de Disney de collaborer avec l'État communiste.
L'activiste Wong a accusé Disney de «s'incliner» devant la Chine, citant Liu et le soutien d'un autre acteur à la police de Hong Kong et les crédits du film mentionnant des organisations d'État à Xinj
Le film, qui aurait coûté 200 millions de dollars à produire, devait sortir en salles en mars, mais sa sortie a été retardée par la pandémie COVID-19. Il est sorti directement sur la plateforme Disney +. Il devrait sortir en salles en Chine ce week-end.
Cher lecteur,
Comme vous le savez sans doute, Swarajya est, dans l’ensemble, un modèle d’affaires soutenu par un abonnement et Afin de nous assurer que nous construisons une plateforme médiatique ayant uniquement à cœur les meilleurs intérêts de l'Inde, nous avons besoin de votre soutien.
Et dans des moments difficiles comme celui-ci, nous avons plus que jamais besoin de votre soutien – pour continuer à vous proposer des histoires qui sont souvent ignorées.
Pour que nous investissions dans des reportages de qualité et que nous continuions à vous proposer les bonnes histoires, cela prend beaucoup de temps et d'argent.
Faites équipe avec nous, soyez un mécène ou un abonné. Nous avons besoin de votre soutien, partout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *