Publié par Laisser un commentaire

Alors que nous travaillons à domicile, votons à domicile



Dans un article d'opinion du 19 mars, l'eurodéputée danoise Pernille Weiss a appelé le Parlement européen à se réunir à nouveau à Bruxelles pour prouver qu'il ne s'agit en fait pas d'un Parlement de Mickey Mouse.
Mme Weiss a raison de souligner que la crise de Corona est grave et qu'elle évolue d'heure en heure. Mais elle a tort de critiquer la décision du Parlement d'annuler les réunions, de raccourcir la plénière et d'encourager les députés et le personnel à travailler à domicile. C'était la seule chose à faire.
Rassembler 705 politiciens et des milliers d'employés de 27 pays différents à Bruxelles serait profondément irresponsable à une époque où les États membres sont dans une course avec le temps d'arrêter les chaînes de transmission et de sauver
De plus, si nous devions nous réunir, les nombreuses règles de quarantaine et de couvre-feu ainsi que les défis logistiques évidents des frontières fermées et des itinéraires de vol annulés entraîneraient une fréquentation fragmentée sans une représentation adéquate à travers les partis et la nationalité
Mme Pernille Weiss devrait plutôt concentrer ses efforts sur la recherche d'un quorum à distance. Dans notre ère numérique, il devrait être possible de voter et de tenir des réunions de comité à distance dans des circonstances extraordinaires comme celles-ci. Et bien sûr, les derniers rapports nous disent que le Parlement travaille dur pour rendre cela possible.
En tant que tel, nous votons la semaine prochaine pour approuver l'initiative d'investissement dans la réponse aux coronavirus mentionnée par Mme Weiss, libérant 37 milliards d'euros pour les petites entreprises européennes. et moyennes entreprises – sans se réunir à Bruxelles.
Mais insistons également sur le rôle réel du Parlement européen dans une crise comme celle-ci, qui est en fait assez limitée. La politique de santé est une compétence nationale et donc la gestion de l'épidémie de Covid-19 est principalement un problème national. C'est une saine répartition des responsabilités que nous ne devrions pas essayer de changer simplement parce que nous sommes en mode crise.
Bien sûr, tout le monde est impatient d'agir – il est dans notre ADN en tant que politiciens de se mettre au travail quand les choses se compliquent. dure. Mais dans cette crise même, il appartient aux parlements nationaux de décider des mesures qu'ils jugent nécessaires pour contenir l'épidémie. Comme il se doit.
Cela ne signifie pas que les gouvernements européens ne devraient pas coopérer et partager leurs expériences. Et bien sûr, ils le font – par le biais de vidéoconférences quotidiennes entre les ministres et l'achat commun de matériel médical. Mais la division du travail au sein de nos institutions montre clairement que cette coordination a lieu au sein du Conseil et de la Commission.
Les politiciens à différents niveaux ont des domaines de responsabilité différents, et dans une crise comme celle-ci, nous, députés européens, ne devons pas nous gonfler jusqu'à essayez de changer cela. Nous devons plutôt attacher nos ceintures, renforcer la capacité du Parlement à travailler à distance et passer notre temps à préparer les nombreuses procédures législatives qui se poursuivront de l'autre côté de cette crise.
J'ai hâte de voir le rôle du Parlement jouer dans un avenir proche, en assurant une réponse socialement juste aux conséquences économiques de la crise corona et en participant au débat critique sur les enseignements à tirer de la réponse européenne à cette crise sanitaire pour rendre l'Union plus résiliente à l'avenir.
point, nous devons juger si la situation nous permet de discuter de ces questions en face à face en plénière. Mais jusque-là, nous devons rester sur nos postes de travail à domicile et poursuivre nos efforts en ligne afin de ne pas rassembler des milliers de porteurs corona potentiels de tous les coins de l'Europe et de former de nouvelles chaînes de transmission. J'espère que Mme Pernille Weiss sera d'accord.
Marianne Vind est membre du Parlement européen pour les sociaux-démocrates danois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *